RECONTRER

Les chimpanzés de Fauna

Les chimpanzés qui résident à Fauna ont enfin la chance de vivre en paix

Après avoir été confinés dans de minuscules cages ou soumis à des expériences invasives pendant des années, les chimpanzés de Fauna peuvent maintenant profiter des plaisirs simples de la vie : du soleil et de l’air frais sur leur visage, de l’espace pour jouer et se reposer, de délicieux repas et gâteries à déguster et une foule de nouvelles choses à découvrir.

Comment les chimpanzés sont arrivés à Fauna

En 1997, Fauna a eu le privilège d’accueillir 15 chimpanzés — Annie, Billy Jo, Binky, Chance, Donna Rae, Jean, Jethro, Pablo, Pepper, Petra, Rachel, Regis, Sue Ellen, Tom et Yoko. Ils venaient tous de LEMSIP (Laboratory for Experimental Medicine and Surgery in primates), un laboratoire de recherche qui a depuis fermé ses portes.

En 2002, nous avons accueilli Toby, qui arrivait du Zoo de St-Félicien. En 2007, Maya, Sophie et Spock ont été transférés à Fauna du Zoo de Québec, où ils avaient été envoyés après avoir été utilisés en recherche lorsqu’ils étaient plus jeunes. En 2013, nous avons accueilli Loulis et Tatu, deux chimpanzés qui parlent la langue des signes et qui vivaient jusque-là au Chimpanzee and Human Communication Institute (CHCI) dans l’état de Washington. Nos deux dernières résidentes, Dolly et Blackie, sont arrivées à Fauna en 2016 en provenance du Parc Safari à Hemmingford, au Québec.

Ne jamais oublier leur passé

Une cage du laboratoire LEMSIP se trouve sur la propriété de Fauna, hors de vue des chimpanzés. Elle sert de rappel quotidien des atrocités que les chimpanzés ont dû endurer avant de trouver la paix et la sécurité à Fauna. Notre travail ne sera pas terminé tant que tous les chimpanzés utilisés en recherche partout dans le monde n’auront pas été transférés dans un sanctuaire.

Research laboratory cage from LEMSIP
Fauna Foundation Chimpanzee Plaque

Forger un avenir meilleur

“Longtemps, ils ont langui dans des cages comme celle-ci. Jusqu’au jour où, rescapés de la recherche biomédicale. Ils sont arrivés ici. Puissent-ils s’y trouver enfin chez eux.”
—La Fondation Fauna, Établie en 1997

Voir les tunnels et les îlots des chimpanzés de Fauna


Loulis & Tatu dans les tunnels

Dolly dans une cabane dans les arbres

Les chimpanzés

L’augmentation des coûts des soins

Les coûts annuels associés aux soins de nos résidents s’élèvent à environ 18 250 $ par chimpanzé. Les nombreux problèmes de santé dont souffrent les chimpanzés en raison des années passées en recherche, combinés au vieillissement normal, nécessitent du personnel spécialisé, des soins vétérinaires, des médicaments coûteux, une alimentation de qualité et des structures spéciales pour grimper. Tous ces éléments sont nécessaires afin d’assurer la sécurité et le bien-être de nos résidents, et de rendre les années qui leur restent aussi confortables et agréables que possible.

Dans les sanctuaires, les chimpanzés peuvent vivre plus de 45 ans, et nous travaillons très fort pour faire en sorte que nos chimpanzés vivent longtemps et en santé. Pour y parvenir, en plus de notre engagement personnel, nous devons également avoir une sécurité sur le plan financier. Merci d’envisager de faire un don à notre Fonds de soins à vie – et ainsi de nous aider à tenir la promesse que nous avons faite à nos résidents, soit de leur de leur fournir les soins de qualité qu’ils méritent, et ce, pour le reste de leur vie.

FAIRE UN DON AU FONDS
Fauna Foundation Chimpanzee Loulis